Kondo-ing partie 2 : Continuez à continuer

Quand j'ai signé pour la dernière fois, j'étais surchauffé, découragé et plus qu'un peu grincheux. Mais chaussettes basses et musique allumée, je suis prêt à m'y remettre. J'espère que toi aussi.

10h21–Divers

Les sous-vêtements, maillots de bain et articles divers partent rapidement.

Cache-cou, ceinture porte-monnaie sans argent, porte-iPod, lunettes de soleil, lunettes, serre-tête. Très facile.

Un bouton vert clair. Qu'est-ce qui a fait croire au bouton errant qu'il pouvait se ranger dans cette machine bientôt bien huilée de mon placard ? Le bouton intrus est traité rapidement pour servir d'exemple à tous les autres boutons cachés.

J'utilise même de vrais sacs poubelles !

10h27 – Sacs et bourses

Comme je garde habituellement quelques sacs dans le hall d'entrée et d'autres dans ma chambre, cette nouvelle méthode m'oblige à regarder tous mes sacs en même temps. Le total est de neuf. J'en supprime deux.

J'ai oublié de prendre des notes dans le livre de Kondo sur le stockage des sacs à main/sacs. Je plie les sacs et les garde dans mon contenant de sacs d'épicerie. J'espère que Kondo approuve.

10h32–Foulards

Écharpes de printemps, écharpes d'hiver… Le Minnesota a besoin d'une variété d'écharpes, donc j'en garde 75 pour cent.

10h39 – Ceintures

Deux ceintures de base ne m'apportent pas de joie, mais que se passe-t-il si mon pantalon tombe ? Prévenir l'embarras est assez proche de la joie. Je garde l'option la moins abîmée.

10h40 – Chapeaux

Je ne garde qu'un chapeau léger qui me procure de la joie. Dans son deuxième livre, "Spark Joy", Kondo donne la permission de garder des objets pratiques si le but qu'ils servent vous donne de la joie. Mais aussi chaud soit-il, l'apparence de mon chapeau rayé magenta et crème lorsqu'il recouvre le haut de mes lunettes me cause une angoisse active. J'écris "chapeau d'hiver très résistant" sur la liste "articles à acheter" que j'ai commencée.

10h42 – Gants

Deux paires sur le billot. Je tombe sur une paire de mon mari que je savoir il ne porte pas. Marie Kondo dit que vous ne pouvez pas vous débarrasser des objets de vos proches. J'ai laissé tous les articles de mon mari dans les placards, mais ces gants se sont mis sur mon chemin.

Texte à mon mari : "Voulez-vous ça ?"

10h45–Chaussures

Je supprime trois paires. Deux d'entre elles sont des bottes que j'ai achetées l'année dernière et que j'ai à peine portées. Ceux-ci ne sont pas liés à la benne. Je les garde pour poster sur Ebay le jour même.

Sur les 13 paires que je garde, sept ne me procurent pas de joie. Mais je pense que je devrais garder une paire de sandales de tous les jours, une paire de tongs pour les piscines publiques et quelques paires de chaussures fantaisie. Parce que j'ai tendance à m'habiller avec désinvolture, je n'aime tout simplement pas ce genre de chaussures d'habillage nécessaires. Puisque je ne veux pas sortir et acheter une paire de chaussures le lendemain quand j'assisterai au gala des Minnesota Book Awards, je garde ces chaussures inconfortables et sans joie.

Merci, amis et famille, de m'avoir accessoirisé.

10h56 – Bijoux

Deux idées frappent.

  1. D'autres ont acheté la majorité de mes bijoux pour moi.
  2. Je n'ai jamais réduit la taille de mes bijoux.

Est-ce parce qu'il est si petit ou parce qu'il s'agissait en grande partie d'un cadeau ? Je retire toutes les boucles d'oreilles du porte-boucles, je tiens chaque paire dans ma main et je demande : « Est-ce que cela m'apporte de la joie ? »

C'est la même quantité de travail pour le remettre sur le support ou le mettre dans le Ziploc pour faire un don. Les articles qui étaient des cadeaux sont conservés dans une proportion légèrement plus élevée que les articles achetés par moi-même, ce qui montre que les autres connaissent mieux que moi mon style de bijoux. J'ajoute "Améliorez-vous en bijouterie" à la liste des choses à faire.

Bijoux : conservés et donnés. Une paire de boucles d'oreilles compte pour un bijou.

11h16 - C'est fait !

Cela aurait pris plus de temps et aurait peut-être été plus satisfaisant si je n'avais pas réduit mes articles depuis des années. Et boire de grandes quantités de presse française.

Il ne reste plus qu'une chose : le temps de tout ranger.

Vous pensez peut-être que nous avons terminé, parce que c'est aussi ce que je pensais à ce moment-là. Mais remettre vos gardiens en ordre et éliminer les déchets n'est pas une mince affaire. Revenez le mois prochain pour le dernier épisode de Kondo-ing the Condo : assembler la vie et la garde-robe que vous venez de démonter.

Carissa Jean Tobin est une enseignante, écrivaine et coach basée à Minneapolis. Ses passe-temps incluent la création d'enquêtes humoristiques pour des amis, se prélasser au Wilde Roast Café et numériser de vieux papiers dans le but de minimiser. Visitezz son site web http://www.goodworkgreatlife.com pour des conseils pour bien vivre.